Comment trier son dressing : 7 conseils pour adopter la slow fashion

mercredi 16 mars

Votre dressing déborde de pièces "Et si" ? "Et si un jour, je suis invitée à une soirée mondaine", "Et si, un jour je perds deux tailles de jeans"... Nous aussi ! Alors, petit tour d'horizon pour faire le tri dans son dressing

La prise de conscience peut se faire de différentes façons : “je vais trop souvent chez Tremplin”, “j’ai trop de vêtements que je n’arrive plus à ranger”, “j’ai envie d’acheter en étant alignée avec mes convictions éthiques”, “Mon compte Vinted est digne de celui de Mariah Carey”... Bref, autant de raisons qui vous poussent vers la slow fashion. Comme toutes grandes décisions appellent de grands changements, accordez-vous du temps pour que le switch s’opère correctement et en douceur. Il serait dommage qu’au moindre craquage vous fonciez chez Zara pour une partie de shopping intense et sans retenue 😜. Ensemble, étudions les 7 grandes étapes pour enclencher sa détox fashion et trier son dressing correctement.


1.On se pose et on vide son dressing !


Lorsque vous vous attaquez au tri de votre placard, organisez-vous un temps rien que pour vous : pas d’enfants, pas de mari, pas de distraction. Vous vous apprêtez à prendre des décisions importantes alors accordez-vous un moment pour vous. Ensuite, ouvrez toutes les portes et videz vos placards ! Hop, on pose tout sur le lit, petites culottes et chaussettes incluses. Aucune catégorie de vêtements n’est épargnée : l’idée est de mettre toutes les catégories de vêtements sur le même pied d’égalité et de ne pas s’attaquer qu’aux pantalons. Tout passera au scanner des grandes décisions !

2. On catégorise et on se pose les bonnes questions


En 3 parties : je garde, j’hésite et je donne. Il y a des pièces où nous n’avons aucun doute : elles font partie de vous et vous donnent confiance. Bien évidemment, celles-ci, on les garde ! Pour d’autres, dès lors qu’elles n’ont pas quitté votre placard depuis plus d’un an, vous pouvez être sûre que vous n’allez pas y retoucher, alors autant donner ou vendre (ne parlons même pas de celles que vous n’avez pas mis depuis deux ans😉). En dernier, il reste la catégorie “Et si ?” : l’adage dit qu’avec des “si” on refait le monde. Pour un dressing, c’est la même chose : posez-vous la question de Marie Kondo : “Est-ce que ce vêtement me rend heureuse ?”. Cela peut être une bonne base pour vous guider dans vos choix.

3. On s’équipe pour la répartition


Cela peut paraître bête mais s’équiper lors d’un tri permet d’y voir plus clair. Par exemple, pour les vêtements qu’on ne garde pas, il peut y avoir deux options : je vends ou je donne. Si je donne, je prévois des sacs qui se ferment bien car la plupart des associations acceptent à condition que les sacs soient bien fermés. Si je vends, je prévois une panière où je pourrais organiser un mini-shooting photo pour mettre en ligne sur Vinted ou Vestiaire Collective. Pour les vêtements que je garde, je fais le point sur comment je choisis mes tenues et je m’attaque à la cinquième phase : la réorganisation de mon dressing !

4. On réorganise son dressing


Pinterest est mon meilleur ami ! Que vous soyez plutôt dressing ouvert ou penderie fermée, on en trouve pour tous les goûts sur Pinterest. En fonction de vos habitudes de construction de tenue le matin, vous préférez mettre les pulls pliés, les pantalons sur cintres ou les tee-shirts rangés à la façon Marie Kondo. L’important est qu’à la vue de votre dressing, la lecture soit simple et que chaque catégorie soit bien à sa place. Vous pouvez également miser sur les bons accessoires et pour cela IKEA ou encore LE BON COIN (pour une démarche plus éthique) peuvent vous aider à vous organiser.

5. On se renseigne sur les associations


Dans chaque ville, on peut trouver une association proche de chez soi pour donner ses vêtements : Tremplin, Secours Populaire, Croix Rouge Française… Vous pouvez apporter directement votre sac en boutique ou le déposer dans les points de collectes autonomes à condition que les vêtements propres et secs soient conditionnés en sacs fermés. Le don de vêtements participe à l’économie solidaire car ces derniers peuvent être redonnés, revendus après avoir été lavés et recousus pour certains. Il existe près de 45 000 points de collectes en France, renseignez-vous, il y en a forcément un près de chez vous !


6. On préfère vendre ? Quelques bonnes pratiques à respecter!


Vinted, Vestiaire Collective, Modalist, Le Bon Coin… Les plateformes de seconde main ne manquent pas. L’une des plus plébiscitées est Vinted avec ses 45 millions de membres à travers le monde. Vous pouvez vendre facilement à condition d’avoir un compte et de prendre de jolies photos de vos pièces. N’hésitez pas à varier les formats : porté sur vous, à plat ou de face comme de profil, en multipliant les angles, vous optimisez vos chances de vendre car l'acheteur peut apprécier l’article sous toutes ses coutures ! Ensuite, décrivez au mieux votre article avec des précisions sur la couleur, comment taille-t-il, des idées de tenues. Donnez envie à votre potentiel acheteur de passer à l’action ! Pour finir, vendez au juste prix. Grâce à l’application, vous pouvez évaluer et comparer votre pièce, c’est un peu l’Argus des vêtements. Ainsi, si votre article est au bon prix, cela permettra qu’il se vende vite et bien.

7. On s’informe et on s’inspire !


Du côté des réseaux sociaux, la slow fashion ou le minimaliste sont en vogue depuis quelques années. Sur Instagram, on peut citer @theminimalistwardrobe qui nous inspire avec ses photos de vêtements ultra bien rangés ou encore les influenceuses @kissenundkarma ou @Chloé.Kian. Du côté des organisations, ça bouge aussi avec des concepts comme WedressFair qui prône l’éthique et l’achat responsable dans ses démarches. 

Bien ranger son placard n’implique pas qu’une question d’organisation, cela encourage à se poser les bonnes questions sur ses habitudes d’achats et voir la mode sous un nouveau jour. Grâce à un dressing optimisé qui ne comporte qu’une dizaine de pièces, il est tout à fait possible de s’habiller en variant les combinaisons de vêtements. Les doses d'inspiration ne manquent pas sur internet. Grâce à Instagram et Pinterest, il est possible de dénicher les silhouettes qui feront mouche avec un minimum de pièces de son dressing dès lors qu’on souhaite acheter raisonnablement. 

Chez Milore, nous nous engageons à produire en petites quantités pour assurer une qualité optimale sans gaspillage. Notre nouvelle collection, l’Âme Bleu, est un condensé de nos nouvelles inspirations mêlées à une production éthique et raisonnable, découvrez-la dès maintenant !

Articles de la même catégorie